Conférences

Conférences programmées pour l’automne 2019

2 octobre 2019 par admin

Trois conférences sont programmées par les associations voltairiennes pour cet automne, toutes à l’orangerie du château de Voltaire:

Vendredi 18 octobre 2019 à 19h
Véronique Le Ru, Le cœur et ses raisons ou comment Emilie Du Châtelet et Voltaire devinrent newtoniensvoir ici.

Mercredi 6 novembre 2019 à 19h
Jean-Claude Idée, Voltaire à l’école ou le philosophe ignorantvoir ici

Jeudi 14 novembre 2019 à 19h
Frédéric Jacquemet avec illustration musicale au clavecin de Valérian Gallopin, Petites poésies du grand siècle à Ferneyvoir ici

Conférences programmées pour 2020

– Le jeudi 23 janvier à 19 heures, François Jacob, maître de conférences à l’université de Franche-Comté et ancien conservateur de l’Institut et Musée Voltaire de Genève, présentera une conférence intitulée : « Figures de la Saint-Barthélemy : de La Henriade aux Huguenots. ».
En partant de l’épopée écrite par Voltaire, il s’agira d’examiner comment cette journée particulière de la Saint-Barthélemy a servi, dès la fin du XVIIe siècle et le début du XVIIIe, de pivot à la dénonciation du fanatisme religieux. Seront particulièrement concernés, outre Voltaire lui-même, des auteurs comme Marie-Joseph Chénier, Félix Arvers ou le musicien Meyerbeer.


– Le jeudi 24 septembre à 19 heures, conférence de Nicolas MOREL, chercheur attaché au Fonds national suisse de la recherche (FNS)  et auteur d’ une synthèse de référence parue cette année aux éditions Georg : Le Voltaire de Beuchot. Une édition savante sous la Restauration (https://www.georg.ch/le-voltaire-de-beuchot-morel).

En réexaminant le rapport de Voltaire entre ses « imprimeurs-libraires » de son vivant et le travail spécifique entrepris de manière posthume par Beuchot, l’auteur restitue avec brio les mécanismes éditoriaux mobilisés par Voltaire au service de sa propre propagande et l’évolution du métier d’éditeur, démontrant que de toutes les éditions des Œuvres complètes de Voltaire, celle de Beuchot est sans doute la première à pouvoir être qualifiée de savante.

Voltaire à Ferney