Conférences programmées pour 2022  

Voltaire sera à l’honneur en ce mois de janvier avec deux manifestations à L’Orangerie d’une part, au théâtre du Châtelard d’autre part.

Jeudi 13 janvier 2022 à 19 heures : conférence de Judith le Blanc sur La Fête de Bellébat ; Orangerie du Château de Voltaire.


La Fête de Bellébat est un divertissement musical collectif représenté en novembre 1725 au château de Bellébat (entre Étampes et Fontainebleau), à l’occasion de la noce du Marquis de Montconseil avec Mlle Cécile Rioult de Curzay. Au cours de cette Fête, le curé de Courdimanche, curé grivois, disciple de Bacchus et de Rabelais, est accueilli par une harangue, puis ce curé, Voltaire, Mme de Prie et divers habitants de Bellébat chantent pour raconter le couronnement du curé, sa confession sur son lit de mort, et enfin la nomination de Voltaire comme successeur du curé. Cette conférence replace l’œuvre dans son contexte et propose une immersion dans l’univers musical du jeune Voltaire. Elle envisage la parodie voltairienne comme art de la subversion, poétique de la substitution, culture d’un esprit de connivence, art du détournement, mais aussi goût pour l’autodérision.
Maîtresse de conférences à l’Université de Rouen, accueillie en délégation au CNRS-CESR de Tours auprès du pôle recherche du Centre de musique baroque de Versailles, Judith le Blanc est spécialiste du théâtre musical et de l’opéra des 17e et 18e siècles. Elle est l’autrice d’Avatars d’opéras. Parodies et circulation des airs chantés sur les scènes parisiennes (1672-1745) aux Classiques Garnier (prix de l’essai du Prix des Muses Singer-Polignac 2015). Elle a notamment co-dirigé Pratiques du timbre et de la parodie d’opéra en Europe (XVIe-XIXesiècles) (Olms, 2014), Fontenelle et l’opéra : rayonnement et métamorphoses (PURH, 2021), Une œuvre en dialogue : le Théâtre de Michel-Jean Sedaine (PUPS, 2021) et coordonné La Scène lyrique, échos et regards (Théâtre/public, 2018). Parallèlement à ses activités de recherche et d’enseignement, elle se met régulièrement au service du spectacle vivant. Elle a notamment mis en scène Pygmalion de Rameau (Barokkfest de Trondheim) et LesFunérailles de la Foire, opéra-comique d’après Lesage, Fuzelier et d’Orneval.
La conférence de Judith le Blanc est donnée dans le cadre de la Saison Voltaire avec le concours du Centre des monuments nationaux et de la Ville de Ferney-Voltaire.


Du vendredi 14 janvier 2022 au dimanche 16 janvier 2022 au Théâtre Le Châtelard, Ferney-Voltaire : La Fête de Bellébat, divertissement musical proposé par France Baroque


Dispositions Covid-19 : Pass sanitaire nécessaire dès 12 ans ; port du masque obligatoire.

https://www.ferney-voltaire.fr/wp-content/uploads/2021/12/CP-La-fete-de-Belebat-Saison-Voltaire-21-22.pdf


Conférences programmées pour 2021

Lundi 20 septembre, 19h
Château de Voltaire – Orangerie
Guillaume Métayer (CNRS) – Nietzsche et Voltaire + visuel ✓

En 1878, à l’occasion du centenaire de sa mort, Nietzsche dédie à la mémoire de Voltaire, son ouvrage, Humain, trop humain. Malgré l’hommage éclatant, la parenté des deux esprits n’a cessé depuis d’être négligée, sinon occultée. Pour rendre justice à la communauté de vues de ces deux esprits éclairés, Guillaume Métayer revient dans un remarquable essai sur les implacables combats que l’un et l’autre ont livré contre l’oppression religieuse en faveur de nos libertés et rappelle combien la devise du second, « Dionysos contre le Crucifié !» prolonge la devise du premier : « Écrasez l’Infâme !». Directeur de recherche au CNRS, poète, Guillaume Métayer vient de traduire pour la première fois l’intégralité des poèmes de Nietzsche.

Rencontre proposée en partenariat avec le Centre des monuments nationaux, les associations voltairiennes de Ferney-Voltaire et la Librairie du centre. 

Entrée libre. Réservations : catherine.canivet@ferney-voltaire.fr.

La vie musicale à Genève aux XVIIe-XVIIIe siècles

 Conférence par Corinne Walker

 Château de Voltaire, Ferney-Voltaire, le jeudi 4 novembre 2021 à 19h

Après la Réforme, Genève s’impose comme un centre intellectuel et religieux attirant des nobles étrangers qui contribuent au développement des pratiques musicales. Loin de se limiter aux salons patriciens, l’art de la danse et de la musique se diffuse vite dans la société genevoise. Dès l’aube du XVIIIe siècle, la création d’une salle de concert, la présence de maîtres de musique et de danse, de luthiers et de graveurs de musique attestent d’une vie musicale florissante en phase avec les grands courants stylistiques européens.

Corinne Walker est historienne. Elle a été assistante au département d’histoire de l’Université de Genève. Spécialiste de l’histoire culturelle de Genève sous l’Ancien régime, elle s’intéresse à l’évolution des sensibilités et des pratiques matérielles. Ses dernières publications portent sur le luxe, les usages de la richesse, la société des apparences et le goût des arts aux XVIIe et XVIIIe siècles. Parmi ses ouvrages : Une histoire du luxe à Genève. Richesse et art de vivre aux XVIIe et XVIIIe siècles, La Baconnière, 2018 ; Musiciens et amateurs. Le goût et les pratiques de la musique à Genève aux XVIIe et XVIIIe siècles, La Baconnière/Arts, 2017 ; Histoire de Genève. De la cité de Calvin à la ville française (1530-1813), Alphi, 2014.

Manifestation présentée par les associations voltairiennes de Ferney-Voltaire en collaboration avec la Ville de Ferney-Voltaire dans le cadre de la Saison Voltaire et le Centre des monuments nationaux.

Conférences programmées pour 2020

– Le jeudi 23 janvier à 19 heures, François Jacob, maître de conférences à l’université de Franche-Comté et ancien conservateur de l’Institut et Musée Voltaire de Genève, présentera une conférence intitulée : « Figures de la Saint-Barthélemy : de La Henriade aux Huguenots. ».
En partant de l’épopée écrite par Voltaire, il s’agira d’examiner comment cette journée particulière de la Saint-Barthélemy a servi, dès la fin du XVIIe siècle et le début du XVIIIe, de pivot à la dénonciation du fanatisme religieux. Seront particulièrement concernés, outre Voltaire lui-même, des auteurs comme Marie-Joseph Chénier, Félix Arvers ou le musicien Meyerbeer.


– Le jeudi 24 septembre à 19 heures, conférence de Nicolas MOREL, chercheur attaché au Fonds national suisse de la recherche (FNS)  et auteur d’ une synthèse de référence parue cette année aux éditions Georg : Le Voltaire de Beuchot. Une édition savante sous la Restauration (https://www.georg.ch/le-voltaire-de-beuchot-morel).

En réexaminant le rapport de Voltaire entre ses « imprimeurs-libraires » de son vivant et le travail spécifique entrepris de manière posthume par Beuchot, l’auteur restitue avec brio les mécanismes éditoriaux mobilisés par Voltaire au service de sa propre propagande et l’évolution du métier d’éditeur, démontrant que de toutes les éditions des Œuvres complètes de Voltaire, celle de Beuchot est sans doute la première à pouvoir être qualifiée de savante.

Conférences programmées pour l’automne 2019

2 octobre 2019 par admin

Trois conférences sont programmées par les associations voltairiennes pour cet automne, toutes à l’orangerie du château de Voltaire:

Vendredi 18 octobre 2019 à 19h
Véronique Le Ru, Le cœur et ses raisons ou comment Emilie Du Châtelet et Voltaire devinrent newtoniensvoir ici.

Mercredi 6 novembre 2019 à 19h
Jean-Claude Idée, Voltaire à l’école ou le philosophe ignorantvoir ici

Jeudi 14 novembre 2019 à 19h
Frédéric Jacquemet avec illustration musicale au clavecin de Valérian Gallopin, Petites poésies du grand siècle à Ferneyvoir ici

Voltaire à Ferney